Le Design Thinking, une méthode essentielle pour innover

3 min
Portrait de marion.mouchet_330
Par Marion Mouchet

The Boston Consulting Group a publié début janvier le classement des 50 entreprises les plus innovantes du monde. Dans le palmarès, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) et les NATU (Netflix, Airbnb, Tesla & Uber). Comment ces entreprises arrivent-elles à être toujours plus innovantes ? Leur succès ne résulte pas seulement du fait qu’elles soient nées avec l’explosion du numérique, mais il est aussi dû à l’utilisation d’une méthode : le Design Thinking.

Une démarche d’innovation centrée sur les utilisateurs

 

Expression très tendance depuis 2015, le Design Thinking est pour beaucoup perçu comme une simple activité de “team building” et une belle occasion de jouer avec quelques post-it….

Le Design Thinking, c’est un peu plus que ça ! Cette méthode a vu le jour dans les année 70 à l’Université de Stanford puis s’est démocratisée dans les années 90 grâce à l’agence de design IDEO qui a cherché à appliquer la façon de penser des designers aux problèmes business. A partir de là, le design n’était plus seulement associé à la conception de produits, mais aussi à la résolution des problèmes des usagers en général. Pour notre équipe de designers, le Design Thinking est le cœur du processus pour l’innovation !

Cette méthodologie consiste à suivre 5 étapes-clés qui vous permettront d’explorer et de répondre au mieux aux attentes et besoins de vos utilisateurs finaux (clients, collaborateurs ou citoyens). 

 

 

  • L’ empathie : il s’agit de comprendre réellement qui est l’utilisateur en s’interrogeant sur ses attentes, ses besoins, ce qu’il aime, ses freins et motivations, les problèmes qu’il rencontre quotidiennement… Cette étape est une phase d’observation et d’analyse où le but est de recueillir le plus d’informations possible.

 

  • Définir : une fois l’analyse terminée, il est important de prendre du recul et de choisir les informations les plus pertinentes afin de poser une problématique perspicace et de choisir un angle d’attaque.

 

  • Idéation : C’est la phase de création, il s’agit de générer un maximum d’idées et d’explorer des pistes différentes en mettant ses préjugés de côté.

 

  • Prototyper : une fois l’idée répondant au mieux à la problématique trouvée, cette étape permet de commencer à construire la solution, à la prototyper (en papier, maquette, vidéos, interfaces…).

 

  • Tester : le test, c’est le secret de la réussite de cette méthodologie ! Cette étape permet de confronter le prototype aux utilisateurs dans le but de valider ou d’invalider la solution. L’idée est d’améliorer la solution en se basant sur de vrais retours utilisateurs.

 

J'ai fais 5127 prototypes de mon aspirateur sans sac avant de trouver le bon compromis. Ce qui veut dire que j'ai échoué 5126 fois. Mais j'ai appris de chacun de ces échecs. Et ce sont eux qui m'ont permis de trouver la solution. 

James Dyson

Comme James Dyson l'explique, il ne faut pas voir l'échec comme quelque chose de négatif. Chaque échec vous permettra d'itérer et d'apporter une solution optimale qui répondra parfaitement aux problèmex des utilisateurs.

Chez VOID, nous pensons qu’appliquer une méthodologie Design Thinking dans le processus de création d’un projet est nécessaire. Qu’importe la taille de l’entreprise, cette méthode n’est pas réservée aux géants du numérique ou aux grands groupes. Elle facilite la réalisation de produits ou de services véritablement adaptés à un besoin utilisateur. En plus de cela, elle permet de casser les silos au sein des entreprises, dans la mesure où chaque partie prenante doit être actrice de la conception du produit ou service. Nous avons eu l'occasion d'utiliser cette méthode lors de la refonte du site de la SACD, les résultats en ont été très appréciés par les clients et les utilisateurs.

Si la méthodologie de Design Thinking n’est pas la recette miracle à tous vos problèmes, elle vaut néanmoins le coup d’être mise en place au sein de vos entreprises pour accélérer l’innovation. De nombreux ateliers et outils existent pour animer chaque étape du Design Thinking. Ici, nous pensons que cette méthodologie doit être accompagnée d’autres méthodes comme le Lean Startup ou les Sprint Design pour innover toujours plus.

 

Portrait de marion.mouchet_330
Marion Mouchet
UX Designer Junior
Étudiante à l’école de Gobelins en Master 2 Directeur de Projet Digital / UX Designer, Marion s’intéresse de près au secteur du numérique et aux processus de création centrés sur l’humain. Chez Void, Marion intervient essentiellement sur des missions d’UX design afin d’offrir aux utilisateurs une expérience optimale.
Vous avez aimé cette page ? Partagez la !
Haut
Appuyez sur Entrée pour rechercher ou sur ÉCHAP pour fermer